Je suis un homme et je suis aussi Sage-Femme

Je suis un homme et je suis aussi Sage-Femme

Bien souvent, les gens sont surpris, choqués, interloqués de voir ou même de savoir qu’un homme

peut être Sage-Femme ; en tout cas cela ne laisse jamais indifférent.

Pourtant, de mon point de vue, cela n’a vraiment rien d’extraordinaire qu’un homme puisse faire un métier

habituellement réservé aux femmes ; il y a tellement de femmes qui font des métiers soi-disant

réservés aux hommes…

J’ai su que je voulais être sage-femme en terminale, pas avant.

Pas médecin, pas gynécologue, vraiment sage-femme car ce que je voulais c’est vraiment être auprès des femmes

lors de leur accouchement, participer à ce moment si unique dans une vie.

J’avais une vision assez tranchée des métiers et le gynécologue ne s’occupe pas uniquement de femmes enceintes

mais de ces femmes tout au long de leur vie.

La sage-femme était, toujours dans ma vision de l’époque, celle qui est là uniquement pour les grossesses, et tout

particulièrement tout au long du travail.

Je ne voyais que ce moment de la vie d’une femme enceinte, le travail et l’accouchement.

Je voulais pouvoir participer à la naissance de ces enfants, être présent lors de leur premier cri

le plus souvent possible car c’est un moment vraiment magique.

La sage-femme est celle qui participe au plus près de cet événement, celle qui accompagne, qui soutient, qui rassure…

C’est toujours dans cet esprit que je fais mon métier car pour moi le relationnel est la partie la plus importante de

mon métier, même si aujourd’hui je ne suis plus en salle d’accouchement mais dans une salle d’échographie.

J’ai toujours pensé que les deux moments les plus marquants dans une grossesse ce sont bien évidemment la

naissance (et c’est la principale raison qui m’a fait choisir le métier de sage-femme)

mais également les échographies au cours de la grossesse.

Ce sont des moments émotionnellement forts pour les futurs parents et pouvoir les partager est un privilège.

Pourtant, il ne faut pas oublier le côté technique et toute la responsabilité de ma profession car avant tout mon métier

est d’accompagner et de prévenir s’il y a le moindre souci qui pourrait se présenter au cours de cette grossesse

et c’est en gardant toujours ceci en tête que j’avance et continue mon travail.

Je terminerai en disant que beaucoup de gens pensent que Sage-Femme est un des plus beaux métiers du monde mais

pour moi, c’est totalement la vérité : j’aime mon métier et je fais vraiment le plus beau métier du monde.

 

2017-10-24T13:28:17+00:00By |Categories: Témoignages|Tags: |0 Comments

About the Author: