Le harcèlement sexuel dans les transports en commun

Le harcèlement sexuel dans les transports en commun 

Le harcèlement sexuel dans les transports en commun

Depuis 2017 en France, plus de 13 millions de personnes utilisent quotidiennement

les transports en commun (bus, tram, train)

Les femmes sont les plus agressées sexuellement !

Plus de 9/10 disent être harcelées et même avec des caméras de surveillance.

En 2016, la hausse des agressions physiques a augmenté de 14% pour Marseille et de 17% pour Paris.

Les 6 grandes villes desservies par le métro en France (Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Rennes, Lille)

Quelques faits qui se passent sur la ville de Marseille :

900.000 personnes voyagent par jour.

Le métro est emprunté par des familles, des touristes, des étudiants qui sont au centre d’incivilités

(une augmentation de détériorations dans les transports en commun)

Les centres de vidéo surveillent et neutralisent des individus grâce aux équipes de police spécialisées

(1600 policiers ont été formés pour les transports en commun)

Les gens sont choqués de ces agressions et de ces incivilités, la police le ressent sur les réseaux (Internet)

Des femmes osent enfin porter plainte contre ces agresseurs que l’on appelle des frotteurs ou pervers

et grâce aux caméras de surveillance installées dans les transports en commun, ces individus sont interpelés.

PARIS

Compte 23 lignes de métro (RER)

Le prix de la tranquillité est de plus en plus chèr car il faut désormais se cacher pour sa sécurité.

Seulement 2% de femmes portent plainte sur les 40% d’agressions sexuelles.

1275 hommes travaillent dans la brigade des réseaux et surveillent les 7 millions de voyageurs.

LILLE

300.000 voyageurs utilisent par jour les transports en commun.

Dans les gares, c’est devenu la chasse aux toxicomanes avec (vandalisme, incivilité)

Les chauffeurs ne supportent plus cette façon de vivre et même avec les caméras installées dans leur bus,

ils ont désormais des formations pour contrer et gérer les agressions.

Depuis 2016 à partir de 5 contraventions par an, on encourt une peine judiciaire.

En 2017 plus de 130.000 incidents ont été répertoriés dans les transports en commun.

Un réseau de toxicomanes visibles et sous haute surveillance dans les gares !

Il faut savoir que toutes les infractions remontent au poste de sécurité qui est en réseau avec la gendarmerie.

24/24 plus de 1000 hommes patrouillent dans la RATP

Les caméras enregistrent toutes les vidéos qui aident les patrouillent à retrouver ces individus.

Les conseils d’un conducteur de rame pour notre sécurité :

Ne pas monter dans une rame vide.

Se rapprocher le plus possible de la cabine de conduite.

Tirer le signal d’alarme si on se sent en danger.

Aller porter plainte au plus vite à la gendarmerie après agression.

Toutes ces informations et ces recherches ont été faite avec l’aide des reportages France 5 !

L’application 3117 pour le harcèlement est dès à présent disponible !

2018-05-30T08:35:45+00:00By |Categories: compte-rendu|Tags: |0 Comments

About the Author:

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.